Christine Gini voue une grande admiration à Zao Wou - Ki, l'un des plus illustres représentants de l'abstraction lyrique.

« L'instant parfait » est vécu par Christine Gini lorsque la fusion opère entre ses pinceaux, ses couleurs et elle-même.

Note de l'artiste: 
                          Souvent l’on me demande :        «Pourquoi vos tableaux n’ont pas de titre?».
En fait je pense que le titre enferme le tableau dans un chemin, dans un état.Le fait de laisser au « lecteur » le choix de son interprétation, son chemin de visite, sans aucune contrainte, ni suggestion, permet à chacun de s’approprier ce qu’il voit en toute liberté.
Mes créations passent par l’influence de ma vie, de mon monde. Votre interprétation passe par vos influences.Ainsi j’ai ma liberté de création et vous avez la liberté de votre interprétation.

Je crée en toute liberté.
Lisez en toute liberté.     
                                                                                   Christine Gini

Christine Gini, née à Marseille, commence à peindre en 1995. C’est un véritable déclic en son for intérieur. Elle ose franchir le pas, partager sa passion, mettre en couleurs les émotions de la vie, les émotions de sa vie.

De 1997 à 2002, elle prend des cours de dessin et de peinture à l'huile à  l'Ecole d’Art Plastique de Marignane, cours dispensés par Monsieur Joël Pilia, artiste peintre. Durant ces années, elle réalise essentiellement des toiles figuratives.

Ce n'est qu'à partir de 2000 que l'abstraction est abordée puis adoptée. Ce mode d'expression lui offre l'opportunité d’exprimer son ressenti, sa personnalité, ses envies, ses rêves…

Christine Gini

artiste plasticienne